Décès de Guy Avanzini

La Société Binet-Simon est en deuil de son président d’honneur, Guy Avanzini qui vient de nous quitter à l’âge de 93 ans. Successeur de Léon Husson à la tête de notre Société, il en assura la présidence de 1977 à 2013. Pionnier des sciences de l’éducation comme des recherches sur Alfred Binet, il fut l’auteur de nombreux ouvrages de références et un défenseur de l’éducabilité de toutes et tous. Retrouvez la notice nécrologique publiée dans le monde par notre président, son successeur, Bernard Andrieu : https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2022/10/26/la-mort-de-guy-avanzini-pionnier-des-sciences-de-l-education_6147447_3382.html

Théodore Simon de la France au Québec

Notre secrétaire Alexandre Klein vient de faire paraitre, dans le dernier numéro de la Revue d’histoire de l’enfance irrégulière consacré à l’enfant et l’asile, un article sur le modèle de prise en charge des enfants anormaux développé par Théodore Simon à la colonie de Perray-Vaucluse, et sur son application dans une école pour enfants anormaux du Québec.

L’article est à découvrir ici et son résumé là :

De Perray-Vaucluse à La Jemmerais. L’histoire transnationale du modèle de prise en charge asilaire de l’enfance anormale de Théodore Simon

Pendant les dix années qu’il passa, entre 1920 et 1930, à la tête de la colonie pour enfants arriérés de l’asile de Perray-Vaucluse, le psychiatre Théodore Simon (1873-1961) œuvra à renouveler les modalités de prise en charge de ses jeunes pensionnaires. S’inspirant des travaux psychopédagogiques réalisés au début du siècle avec son mentor le psychologue Alfred Binet (1857-1911), il imposa en particulier l’évaluation scolaire et psychologique régulière des enfants afin de déterminer tant leur capacité d’apprentissage que le rendement de la formation qui leur était offerte. Il développa ainsi un modèle original d’accompagnement des enfants anormaux organisé autour de la pédagogie expérimentale. Ce dernier inspira notamment l’organisation de la première institution pour anormaux éducables du Québec, l’École La Jemmerais ouverte en 1928 et dirigée par l’un de ses élèves, le psychiatre québécois Jean-Charles Miller (1898-1952). C’est sur l’histoire de ce modèle et de sa transmission transatlantique que cet article revient.

Le résumé est

Sociohistoire des éducations différenciées

La première séance du séminaire « Sociohistoire des éducations différenciées » organisé par Martial Meziani portera sur Alfred Binet et l’histoire de la SLEPE. Vous trouverez ci-dessous le programme de cette séance qui aura lieu en ligne le mercredi 13 janvier 2021 de 10h à 13h.

Séance en ligne (contacter martial.meziani@cyu.fr pour obtenir le lien)

La Société Alfred Binet de Paris (1917-1940) : voyage archivistique au cœur d’une société savante.

Laurent Gutierrez & Léa Tipi, Université Paris Nanterre, CREF (EA 1589)

Le rôle d’Alfred Binet dans l’éducation des écoliers sourds-muets en France à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Controverse à propos de la supériorité de l’apprentissage de la langue orale sur la langue gestuelle.

Didier Séguillon, Université Paris Nanterre, INS HEA, Grhapes (EA 7287)

L’audition colorée et les synesthésies

En cette rentrée, Serge Nicolas publie un second ouvrage sur la question des synesthésies. Il s’agit d’un recueil de textes d’Alfred Binet concernant la question de l’audition colorée. 

L’AUDITION COLORÉE ET LES SYNESTHÉSIES

Oeuvres choisies VIII (1891-1894)

Alfred Binet

Edition, introduction et notes par Serge Nicolas

  • L’Harmattan
  • Collection : Encyclopédie psychologique
  • Date de publication : 9 septembre 2020
  • Broché – format : 15,5 x 24 cm • 210 pages
  • ISBN : 978-2-343-20497-0
  • EAN13 : 9782343204970
  • (Imprimé en France)

Il n’a pas été suffisamment souligné jusqu’ici qu’Alfred Binet (1857-1911) a été l’un des principaux acteurs à la fin du XIXe siècle du premier âge d’or des études sur les phénomènes synesthésiques. La synesthésie « graphèmes-couleurs », qui demeure encore aujourd’hui la forme la plus répandue, conduit à la perception colorée des sons, des lettres ou des nombres. Au cours du XIXe siècle, cette forme de synesthésie a été désignée sous l’expression « audition colorée ». Attiré par l’étude des phénomènes extraordinaires, c’est sous ce terme que Binet va s’engager au début des années 1890, avec les membres du laboratoire de psychologie de la Sorbonne, dans des études théoriques et expérimentales sur les phénomènes de synesthésie.

Histoire des synesthésies

Serge Nicolas vient de publier une très belle étude sur l’histoire des synesthésies au XIXe siècle dans laquelle il met en avant les travaux de Binet à ce sujet. Plus de détails ci dessous et sur le site de l’éditeur : https://sites.google.com/site/prsergenicolas/

LES SYNESTHÉSIES. Une histoire de leur découverte et des premières études scientifiques au cours du XIXe siècle

 

Serge Nicolas

Édition bilingue

L’Harmattan
Collection : Histoire de la psychologie – History of Psychology
Date de publication : 26 août 2020
Broché – format : 15,5 x 24 cm • 272 pages
ISBN : 978-2-343-20707-0

La synesthésie est un phénomène qui attire actuellement l’intérêt de nombreux chercheurs. Il s’agit d’une association inédite, de nature non pathologique, entre plusieurs sensations. Pourquoi, par exemple, la prononciation de la lettre « A » provoque-t-elle chez certains synesthètes la perception du rouge ? Il s’agit ici d’une audition colorée. Comme les synesthètes ne représentent que 4 % de la population, il n’est pas étonnant que l’étude de ce phénomène ait été tardivement entreprise par les médecins et les psychologues. Les recherches et observations publiées sur ce phénomène n’ont débuté qu’au XIXe siècle.

  •  

La figure du médecin dans le théâtre grand-guignol d’André de Lorde et Alfred Binet

Alexandre Klein vient de publier un article sur la figure du médecin dans le théâtre grand-guignol d’André de Lorde et Alfred Binet dans la revue Romantisme

Il y revient sur ce personnage central du théâtre lordo-binetien mais aussi sur ces différentes facettes, de monstre sanguinaire sans conscience à doux soignant des corps comme des âmes.

L’article est accessible à l’adresse suivante : https://www.revues.armand-colin.com/lettres-langues/romantisme/romantisme-ndeg189-32020/figure-du-medecin-theatre-grand-guignol-dandre-lorde-alfred-binet-1905-1928

Le webdocumentaire sur Alfred Binet et les humanités numériques

La toute nouvelle revue francophone Humanités numériques vient de faire paraitre ses deux premiers numéros. Parmi les articles rassemblés, figure un texte d’Alexandre Klein portant sur le webdocumentaire comme outil numérique innovant au service de l’enseignement, de la recherche et de la valorisation. Ce dernier met en valeur notre webdocumentaire Alfred Binet. Naissance de la psychologie scientifique publié en  2014. L’article (en libre accès comme le reste de la revue) est à découvrir ici : https://journals.openedition.org/revuehn/418.

 

La pauvreté scolaire


Le 15 novembre prochain, la Société Binet-Simon organise sa journée d’études annuelle sur le thème de la pauvreté scolaire.

La journée d’étude se déroulera à l’Université Paris Descartes Sorbonne-Cité, au 1 rue Lacretelle, 75015 Paris, le 15 Novembre
2019 de 9h à 18 h (Métro Porte de Versailles). Salle 30

La pauvreté scolaire. Des régimes de contrôle aux pédagogies alternatives
émancipatrices

9h00 Ouverture par Jacqueline Descarpentries (Experice Univ Paris 8, Vice présidente de la Société Binet-Simon) : La pauvreté scolaire : une pauvreté des subalternes ?

9h15-10h45 A l’école de la santé sociale
– Bernard Andrieu (EA I3SP Université de Paris) : La pauvreté scolaire des cancres : fécondité du modèle d’Alfred Binet chez Bourdieu (1993) et Lahire (2019)
– Andréa Kintana (Doctorante Université Paris 8) : Une autre pédagogie venue de l’ Amérique Latine : les pédagogies de la mère terre.
– Mathieu Vicogne (Directeur de la Maison de la Santé de Seine St Denis) & Sandra Chavaria (Maison de la santé de Seine St Denis) : L’éducation à la santé des migrantes

10h45-12h00 : Les enjeux émancipateurs
– 11h-11H30 Pénélope Dufourt (Doctorante Univ Nanterre) : Les enjeux émancipateurs de la philosophie à l’école primaire au sein d’écoles primaires et de collèges (classes SEGPA) de Seine-Saint-Denis.
– 11H30-12h00 : Maxime Dauphin (Doctorant Univ Paris 8) : De la moralisation des
classes populaires à la fin du XIXème siècle à l’avènement de d’enfance moralement abandonnée.

14h00-15h30 : Les Pédagogies alternatives
– Henri Louis Go et Xavier Riondet (MCF HDR et MCF/NEV-LISEC/Université de Lorraine) : La machine-Freinet et l’éducation de l’enfance prolétarienne
– Cécile Lamy (doctorante/NEV-LISEC/Université de Lorraine) : Lille, 1945 : Fernand Deligny et l’enfance inadaptée


15h30-17h00 Enseignement et Emancipation sociale
– Antoine Huerta (Doctorant Université de La Rochelle) Les travaux d’enseignement social des hommes gravitant autour des Robert Garric, dans ses équipes sociales, et en particulier le professeur de géographie Pierre Deffontaines.
– Marc Derycke (Université de Lyon-Saint-Etienne, Sciences de l’éducation Laboratoire
Educations, Cultures, Politiques (EA 4571). Depuis 1818… la « pauvreté » face à la « Vieille » méthode et à l’émancipation par « l’Enseignement universel » de J. Jacotot

La journée d’étude est organisée par l’Équipe d’Accueil 3625 I3SP Institut des sciences du Sport-Santé de Paris, de Paris Descartes Sorbonne, l’Équipe d’Accueil 3971 EXPERICE de Paris 8-Vincennes et son École Doctorale Sciences sociales ED 401, et par l’Équipe d’accueil EA 2310 axe Normes & Valeurs du LISEC de l’Université de Lorraine.