La folie dans le théâtre de Binet

Alexandre Klein vient de faire paraître, dans un volume dirigé par Florence Fix sur les Représentations du corps souffrant (Octarès 2018), un article sur la folie dans le théâtre de Binet. Intitulé Nous sommes tous, plus ou moins, sur les frontières de la grande folie ». La représentation de l’aliénation dans le théâtre d’épouvante d’André de Lorde et Alfred Binet, cet article analyse sept des pièces auxquelles Binet et De Lorde ont collaborées (L’Obsession, Une Leçon à la Salpêtrière, L’Horrible expérience, L’Homme Mystérieux, Les Charcuteurs, Les Invisibles, Les Infernales ou Crime dans une maison de fous), afin de détailler les représentations de l’aliénation qui sont mises en jeu par les deux dramaturges.

À noter que Bernard Andrieu collabore également à ce volume, mais avec une contribution de philosophie du corps sur le malade immersif, sans lien avec Binet ni avec la Société.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.