Théodore Simon et les infirmier.e.s psychiatriques

Le dernier numéro de la revue Recherche en soins infirmiers publie un article d’Alexandre Klein consacré au parcours de Théodore Simon et en particulier à son engagement pour la formation du personnel infirmier d’asile. À lire pour (re)découvrir la carrière et les réalisations oubliées de celui qui fut le président de notre Société pendant près de 50 ans.

Théodore Simon (1873-1961). Itinéraire d’un psychiatre engagé pour la professionnalisation des infirmiers et infirmières d’asile

Alexandre Klein

Recherche en soins infirmiers, 2018/4 (N° 135), pages 91 à 106


Célèbre pour avoir créé, avec le psychologue Alfred Binet (1857-1911), la fameuse Échelle métrique de l’intelligence, le psychiatre Théodore Simon (1873-1961) fut aussi, on le sait moins, un acteur central de la professionnalisation des infirmiers et infirmières d’asile en France. Depuis le manuel engagé qu’il publia en 1911 jusqu’à la revue, très explicitement intitulée « L’Infirmier Psychiatrique », qu’il créa en 1953, en passant par l’école spécialisée qu’il fonda puis dirigea de 1946 à 1957 à l’hôpital Maison Blanche de Neuilly-sur-Marne, Simon a œuvré durant toute sa carrière pour la reconnaissance et la formation de ceux qu’il voyait comme de véritables collaborateurs. C’est ce que nous montrerons dans cet article qui se propose, en revenant sur le parcours oublié de ce médecin d’asile militant, de mettre en lumière son engagement en faveur de la professionnalisation du personnel infirmier en psychiatrie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.