Théodore Simon (1873-1961) : Promoteur de la psychopédagogie expérimentale à travers le monde

Dans le cadre du Deuxième colloque de la SFHSH, qui aura lieu à Paris du 26 au 28 septembre prochain, Laurent Gutierrez et Alexandre Klein organisent un symposium sur Théodore Simon, et plus particulièrement sur son œuvre psychopédagogique. Vous trouverez le programme de ce symposium ci-dessous :

 

Théodore Simon (1873-1961) : Promoteur de la psychopédagogie expérimentale à travers le monde

Symposium organisé par Laurent Gutierrez (Université Paris Nanterre) et Alexandre Klein (Université Laval)

 

Deuxième colloque de la SFHSH

Paris, vendredi 28 septembre 2018

Salle BS1_05

54 boulevard Raspail

10h00-12h45

Longtemps ignorée et jusqu’alors très peu étudiée, l’œuvre de Théodore Simon reste méconnue, au-delà de sa célèbre collaboration avec le psychologue Alfred Binet (1857-1911). Pourtant, ce médecin d’asile a eu une carrière importante, contribuant au développement tant de la psychiatrie infantile qu’à l’affirmation de la psychologie et de la pédagogie expérimentales, à la formation des infirmier(e)s et des enseignant(e)s ou à l’enseignement de la psychométrie et de l’anthropologie biologique. Savant et auteur prolifique, membre de nombreuses associations et créateur de plusieurs journaux scientifiques originaux, il a consacré sa vie à étudier, d’un point de vue expérimentale et organiciste, les mystères de l’âme humaine et à former celles et ceux qui se destinaient à les prendre en charge. Dans le cadre d’un projet de recherche visant à sortir son parcours et ses apports de l’oubli, nous nous proposons d’aborder dans ce symposium différents aspects de sa contribution au développement des sciences humaines, et plus particulièrement de la psychopédagogie.

Après une présentation des différentes facettes de cet auteur suivie d’une mise en perspective qu’offre l’étude de la carrière de Théodore Simon (L. Gutierrez et A. Klein), nous aborderons successivement ses travaux sur la  prise en charge des enfants arriérés mentaux (C. Dorison), sa conception de l’orientation scolaire (J. Martin), son engagement en faveur de la formation des enseignants (L. Gutierrez) et, enfin, sa contribution à l’installation et au développement des tests d’intelligence sur le continent américain (A. Klein et M. Vergnon). Nous pourrons ainsi préciser l’importance de sa contribution au champ, émergent dans le premier tiers du XXe siècle, d’une psychopédagogie allant de l’étude expérimentale des sujets humains à la formation de leurs futurs encadrants.

 

10h-10h30

Mise en perspective historique de l’œuvre de Théodore Simon

Laurent Gutierrez (Université Paris Nanterre) & Alexandre Klein (Université Laval)

 

10h30-11h

Théodore Simon et les enfants anormaux

Catherine Dorison (Université de Cergy-Pontoise)

 

11h-11h15

PAUSE

 

11h15-11h45

Théodore Simon et la question l’orientation scolaire

Jérôme Martin (CRTD-CNAM)

 

11h45-12h15

Théodore Simon et la formation des enseignants

Laurent Gutierrez (Université Paris Nanterre)

 

12h15-12h45

Théodore Simon et l’Échelle métrique de l’intelligence en Amérique du Nord

Alexandre Klein (Université Laval) et Marie Vergnon (Université de Caen Normandie)

 

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.