Théodore Simon de la France au Québec

Notre secrétaire Alexandre Klein vient de faire paraitre, dans le dernier numéro de la Revue d’histoire de l’enfance irrégulière consacré à l’enfant et l’asile, un article sur le modèle de prise en charge des enfants anormaux développé par Théodore Simon à la colonie de Perray-Vaucluse, et sur son application dans une école pour enfants anormaux du Québec.

L’article est à découvrir ici et son résumé là :

De Perray-Vaucluse à La Jemmerais. L’histoire transnationale du modèle de prise en charge asilaire de l’enfance anormale de Théodore Simon

Pendant les dix années qu’il passa, entre 1920 et 1930, à la tête de la colonie pour enfants arriérés de l’asile de Perray-Vaucluse, le psychiatre Théodore Simon (1873-1961) œuvra à renouveler les modalités de prise en charge de ses jeunes pensionnaires. S’inspirant des travaux psychopédagogiques réalisés au début du siècle avec son mentor le psychologue Alfred Binet (1857-1911), il imposa en particulier l’évaluation scolaire et psychologique régulière des enfants afin de déterminer tant leur capacité d’apprentissage que le rendement de la formation qui leur était offerte. Il développa ainsi un modèle original d’accompagnement des enfants anormaux organisé autour de la pédagogie expérimentale. Ce dernier inspira notamment l’organisation de la première institution pour anormaux éducables du Québec, l’École La Jemmerais ouverte en 1928 et dirigée par l’un de ses élèves, le psychiatre québécois Jean-Charles Miller (1898-1952). C’est sur l’histoire de ce modèle et de sa transmission transatlantique que cet article revient.

Le résumé est


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.