Congrès Binet 2017

binetAlfred Binet, expérimentateur. Entre archives de la psychologie et éducation physique

Appel à communications

12-13 Octobre 2017

BNF/Université Paris-Descartes-USPC

 

Colloque international organisé par la Société Binet-Simon et la revue Recherches & Éducations

Sous la présidence des Pr. Guy Avanzini et Bernard Andrieu

Avec le soutien de l’EA 3625 TEC (Techniques et Enjeux du corps) UFR STAPS Université Paris Descartes-USPC

à La Bibliothèque Nationale de France

A l’occasion du don des Archives Alfred Binet de et par la Famille Binet

12 octobre 2017: La posture de Binet : les instruments de la psychologie (Bibliothèque Nationale de France, site Tolbiac, Quai François Mauriac, 75706 Paris)

13 octobre 2017: Cancres et « débiles corporels » : quelle éducation physique ? (Université Paris Descartes, UFR STAPS, 1 Rue Lacretelle, 75015)

 

Argumentaire

 Acteur-clef dans l’émergence de la psychologie expérimentale en France, promoteur d’une œuvre au carrefour des sciences sociales et médicales qui fut un kaléidoscope des techniques d’observation et d’expérimentation de son temps, Alfred Binet fut un personnage clé de l’histoire des sciences.

Ce colloque entend mettre l’accent sur ce fil directeur de sa carrière de psychologue que fut sa posture d’expérimentateur, que ce soit dans ses recherches psychologiques ou dans ses propositions pédagogiques, notamment en éducation physique des anormaux. À partir de l’étude de ses travaux autant que de ses archives, la diversité des méthodes d’expérimentation promues par Alfred Binet sera envisagée, afin notamment de travailler la nature de sa posture épistémologique, la qualification de son expérimentalisme propre, dans une période où les psychologies anglaise, allemande et française se déploient autour de paradigmes et d’approches singulières.

Il s’agira de préciser la posture de recherche Binet à toutes les étapes du protocole expérimental depuis le choix du terrain d’enquête, en passant par le lieu de passation des épreuves, la sélection de l’échantillon, la description des sujets, le choix des accessoires et des instruments de mesure et de précision, les problématiques et les facultés psychiques étudiées, et jusqu’aux résultats et leurs interprétations.

Toutes les périodes de la carrière de Binet, qui s’étale sur trois décennies (1880-1911) seront envisagées, incluant ses travaux psychopathologiques de la Salpêtrière, ses recherches de psychologie individuelle, ses études sur l’intelligence et enfin ses travaux de psychopédagogie. Il s’agira notamment d’essayer de montrer comment les différentes approches expérimentales utilisées dans ces différentes phases de son œuvre participent toutes de la création d’un expérimentalisme original.

Au-delà les enjeux pédagogiques et pratiques de ses travaux en éducation spécialisée et en éducation physique seront abordés en montrant que l’anormalité étudiée est moins physiologique que psychosociale et neurocognitive, comme en témoigne sa psychologie des cancres. Les moyens développés par Binet pour prendre en charge ces situations seront explorés, comme sa proposition de création d’une éducation physique adaptée aux débiles corporels ou ses démarches pédagogiques et prise en charge des anormaux.

Au cours de ces deux journées, seront valorisés les archives du psychologue et les travaux sur l’éducation. La Société Binet-Simon décernera également un prix de thèse valorisant une recherche dont les travaux sont en rapport avec le psychologue Binet.

Parmi les pistes d’analyses des travaux et des archives d’Alfred Binet proposées pour ces deux journées, notons :

  • L’analyse des outils de la mesure, dont celui de l’intelligence[1], de la fatigabilité[2] ou de la suggestion des enfants[3], ainsi que leur usage historique, politique et social en France et à l’international.
    • Quels sont donc les éléments historiques, politiques et sociaux qui permettent l’objectivation scientifique de la mesure de l’homme ?
    • Quels sont aussi les éléments des processus d’intériorisation/incorporation de la mesure ?
    • La mesure de l’homme joue-t-elle une fonction de contrôle social et  individuel, y compris de sa sexualité pour faire suite au travail précurseur d’Alfred Binet sur le fétichisme dans l’amour paru en 1887 ?
  • L’étude réflexive et critique de la normalité et de l’anormalité des enfants suite à  la parution Des anormaux[4].
    • La mesure de l’homme est-elle une norme qui n’existerait qu’en relation avec une déviance, d’une manière dialogique entre des humains « normaux » et des humains « anormaux » ?
    • Comment la mesure de l’homme crée-t-elle une normativité ?
    • Quelles sont les mesures qui autorisent à dire qu’un individu ou un groupe social est  « normal » ou « anormal » ?
  • L’analyse des outils pédagogiques de Binet en regard de ses travaux sur la mesure et la norme.
    • Quels y seraient le rôle et/ou la responsabilité de l’éducation physique et morale ?
    • Quelle éducation physique pour les « cancres » et les « débiles corporels » ?
  • La mise en évidence de l’expérimentalisme binetien à partir de sa posture et de ses usages expérimentaux.
    • Quels rapports de Binet avec l’expérimentalisme allemand, la psychologie anglaise ou la psychopathologie française ?
    • Quels outils a-t-il mis en place pour soutenir l’expérimentalisme singulier qui fut le sien ?
    • Qu’est-ce que ses archives apportent à la compréhension de son modèle expérimental ?
    • Quelles sont les leçons que les sciences humaines peuvent aujourd’hui tirer des études et de l’approche de Binet ?

 Les propositions de communications de 500 mots maximum, accompagnée d’une courte biobibliographie, seront à envoyer à l’adresse suivante : colloquebinet@gmail.com avant le 31 janvier 2017

 Selon l’acceptation, l’envoi du texte définitif de la contribution est fixé au 1er juillet 2017 pour une publication dans la revue Recherches & Éducations en octobre 2017 (texte expertisé en double aveugle par le comité scientifique).

 Pour le prix de thèse, veuillez nous transmettre des thèses déjà soutenues en rapport avec les travaux de Binet.

Comité d’organisation

Bernard Andrieu (Université Paris Descartes)

Nicolas Burel (Université de Strasbourg)

Jacqueline Descarpentries (Université Paris 8)

Alix Garnier (Université Lille 3)

Isabelle Joing (Université Lille 2)

Henri-Louis Go (Université de Lorraine)

Alexandre Klein (Université Laval, Québec, Canada)

Martine Morisse (Université Paris 8)

Serge Nicolas (Université Paris Descartes)

Séverine Parayre (ICP, Institut Supérieur de Pédagogie-Faculté d’éducation)

Xavier Riondet (Université de Lorraine)

Pascal Roquet (CNAM Paris)

Loig le Sonn (Université Paris Descartes)

Emmanuel Triby (Université de Strasbourg)

Olivier Vors (Université Aix-Marseille)

Danielle Zay (professeure honoraire, Université Lille 3)

Comité d’honneur

Laurent Binet (Psychologue, Paris).

Guy Avanzini (Président d’honneur de la Société Binet Simon)

Comité Scientifique

Bernard Andrieu (Université Paris Descartes)

Guy Avanzini (Président d’honneur de la Société Binet Simon)

Denise Bernuzzi de Sant’Anna (Université Catholique de São Paulo, PUC-SP)

Nicolas Burel (Université de Strasbourg)

Christophe Chaperot (Psychiatre, Dir. Évolution psychiatrique)

Jacqueline Descarpentries (Université Paris 8)

Alix Garnier (Université Lille 3)

Henri-Louis Go (Université de Lorraine)

Isabelle Joing (Université Lille 2)

Alexandre Klein (Université Laval)

Thierry Lecerf (Université de Genève)

Olivier Martin (Paris Descartes)

Lucia Martinez Moctezuma (Université autonome de l’Etat de Morelos, Mexique)

Martine Morisse (Université Paris 8)

Augustin Mutuale (ICP, Institut Supérieur de Pédagogie-Faculté d’éducation)

Petrucia da Nóbrega (Université Fédéral de Rio Grande do Norte, Brésil)

Serge Nicolas (Université Paris Descartes)

Séverine Parayre (ICP, Institut Supérieur de Pédagogie-Faculté d’éducation)

Xavier Riondet (Université de Lorraine)

Pascal Roquet (CNAM Paris)

Martine Ruchat (Université de Genève)

Carmen Lucia Soares (Université de Campinas UNICAMP, Brésil)

Loig le Sonn (Université Paris Descartes)

Emmanuel Triby (Université de Strasbourg)

Francisco Vázquez García (Université de Cadix, Espagne)

Georges Vigarello (EHESS, Centre Edgar Morin)

Olivier Vors (Université Aix-Marseille)

Danielle Zay (professeure honoraire, Université Lille 3)

 

[1] Depuis  « L’élaboration du premier test de l’intelligence », 1904-1905.

[2] Alfred Binet et Victor Henri, La fatigue intellectuelle, Paris, 1898.

[3] Revue néo-scolastique, Année 1902 Volume 9 Numéro 36, pp. 532-533

[4] Dans L’année psychologique, Année 1911 Volume 18 Numéro, 1, pp. 503-519.

Emancipation et Formation de soi

 

Emancipation et Formation de soi

 Journée d’étude de la Société Binet-Simon

Vendredi 2 décembre 2016

La journée se déroulera dans le bâtiment D, salle D 002, de l’université Paris 8.

Organisée par les laboratoires Experice et LLCP de l’Université de Paris 8 Vincennes à Saint-Denis et la société Binet Simon (revue Recherches & Educations)

 

Programme

9h-9h30 : Accueil des participants

Matinée

9h30 : Présentations: Laboratoire Experice : Pascal Nicolas-Le Strat (Université de Paris 8) ; LLCP : Bertrand Ogilvie (Université de Paris 8) ; Société Binet-Simon: Bernard Andrieu (directeur de la revue Recherches&Educations)

10h00 : Conférence introductive : Le corps est-il un outil d’émancipation ? Bernard Andrieu, (philosophe du corps, Université Paris Descartes)

10h30 -12h : 1ère table ronde : Corps et sensible (discutants : Bernard Andrieu, Jacqueline Descarpentries)

Participants :

Sophie Coudray (Université de Lyon II, Laboratoire Passages XX-XXI) Quelle perspective émancipatrice pour un théâtre d’éducation populaire ?

Sylvain Fabre (Université de Paris-Est Créteil, Laboratoire Circeft-Escol) L’œuvre et l’expérience de la condition d’émancipée

Francis Lesourd (Université de Paris 8, Laboratoire Experice),Résurgences émancipatrices de la Bildung romantique dans le pluralisme thérapeutique contemporain

Émilie Osmont (Université de Rouen, Laboratoire CIVIIC ) Émancipation culturelle et joie d’apprendre : la pédagogie progressiste de Georges Snyders dans la lutte des classes

Après midi

14h-15h30 : 2ème table ronde: La formation de soi (discutants : Eric Lecerf, Pascal Nicolas-Le Strat)

Participants :

Guillaume Demont (Université Paris Descartes, Laboratoire EDA), La formation des travailleurs sociaux : la formation de soi pour accompagner son prochain vers l’émancipation.

Olivia Gross (Université Paris 13, Laboratoire Educations et Pratiques de santé) « Scientifiser son malheur » : discussion sur le caractère émancipatoire d’une formation de pairs-aidants dans l’éducation thérapeutique

Vincent Lorius (Groupe de Recherche sur l’Éducation Éthique et l’Éthique de l’Éducation) Gestion de classe : supériorité pratique d’une éducation métamorphique

Paul Olry (Unité DPF, Agrosup Dijon) & Joris Thievenaz (Unité DPF, CNAM-CRF)
S’émanciper par et dans les situations de travail : le cas des travailleurs sociaux de l’aide sociale à l’enfance.
16h-17h30 : 3ème table ronde: Vers l’autonomie ? (discutants : Nacira Guenif, Patrice Vermeren)
Participants :

Marc Derycke (Université Jean-Monnet à Saint-Etienne, Laboratoire MODYS) Vers la « construction de plans d’égalité » dans la relation éducative à l’université

Nassira Hedjerassi (Université de Reims, Laboratoire CÉREP) A l’école de bell hooks : une pédagogie engagée de la libération

Jérôme Eneau (Université de Rennes 2, CREAD) Autoformation, autonomisation et émancipation : de quelques problématiques de recherche en formation des adultes

Lea Laval (Université de Paris 8, Experice) Poser l’éducation populaire entre savoirs et émancipation : des pratiques en recherche

17h30-18h : Synthèse de la journée : Laurence Cornu (philosophe de l’éducation, Université de Tours)

La journée est gratuite et ouverte à toutes et à tous. Pour le contrôle à l’entrée de l’université, une inscription est demandée, en envoyant un message à l’adresse suivante : JEEmancipation

 

Adresse de l’université :

2 rue de la Liberté, à Saint-Denis. Accès : Métro : Saint-Denis Université (terminus de la ligne 13). L’université se trouve en face de la sortie de la station de métro. Si vous venez en voiture, vous trouverez des places à proximité de l’université.

La revue Recherches&Education tiendra un stand pour présenter ses numéros, dont le double numéro de la revue : Emancipation et formation de soi.

Réunion conjointe ESHHS-Cheiron

1452635502Le prochain congrès Cheiron, de l’International Society for the History of Behavioural and Social Sciences, se tiendra du 27 juin au 1er juillet à Barcelone, de manière conjointe avec la réunion annuelle de l’European Society for the History of Human Sciences.

Le programme provisoire de cette manifestation en grande partie consacrée à l’histoire de la psychologie peut être téléchargé ici.

 

L’entreprise intellectuelle de Théodule Ribot

Théodule_Armand_RibotL’entreprise intellectuelle de Théodule Ribot (1839-1916) et le roman des
origines de la psychologie française

Centre Alexandre Koyré, 27 rue Damesme 75013 Paris (5°étage)
Vendredi 18 Mars, de 14h. à 17h. 30

Présidents et modérateurs : Yvon Brès et Dominique Merllié (directeurs de la
Revue philosophique)

14h – Wolf Feuerhahn et Thibaud Trochu : Portraits de Théodule Ribot en correspondant

14h 20 – Régine Plas : Ribot et la « demi-métaphysique » de Schopenhauer

14h 40- Vincent Guillin : L’éthologie « à la française » : Mill, Ribot et les psychologues

15h-15h 30 – Discussion

15h 30-16h – Pause

16h. – Georges Vigarello : Ribot et le sens du corps

16h 20 – Jacqueline Carroy : L’inconscient et la vie affective selon Ribot

16h 40-17h 10 – Discussion

17h 10-17h 30 – Conclusion générale

L’Institut de psychologie et l’héritage d’Henri Piéron

Appareil-de-mesure-de-BinetL’Institut de psychologie et l’héritage d’Henri Piéron

Colloque organisé par l’Institut de Psychologie et la Bibliothèque Henri Piéron, à l’occasion du cinquantenaire de la mort d’Henri Piéron

 

Le jeudi 11 décembre 2014
Salle des Conseils
Institut de Psychologie
71 rue Edouard Vaillant – 92100 Boulogne-Billancourt

PROGRAMME

Matin : histoire institutionnelle et patrimoine sous la présidence de Françoise PAROT (Professeur émérite, Institut de Psychologie/CERMES3)
9h30 : Ouverture du Colloque par le Président Frédéric DARDEL
9h40 : Quelques mots d’Ewa DROZDA, Directrice de l’UFR Institut de Psychologie
9h45 : L’histoire de l’Institut de Psychologie à partir des archives des psychologues, Thérèse CHARMASSON, (Conservateur aux Archives Nationales/ CRHST).
10h30 : L’héritage documentaire et bibliographique, Jean GUILLEMAIN (Conservateur de la Bibliothèque Henri Piéron)
11h15 : Pause-café
11h30 : Visite de l’exposition des instruments légués par Binet et Piéron et des documents et archives de la Bibliothèque

Après-midi : l’enseignement et la recherche sous la présidence de Jean GUILLEMAIN (Bibliothèque Henri Piéron)
14h : Que reste-t-il du projet scientifique de Piéron ? Françoise PAROT (Institut de Psychologie/CERMES3) ; 14h30 : discussion
14h45 : Un disciple d’Édouard Toulouse : Henri Piéron, Michel HUTEAU  (professeur honoraire au CNAM – Psychologie) ; 15h15 : discussion
15h30 : Pause café
15h45 : L’Année psychologique, Serge NICOLAS (Institut de Psychologie) ; 16h15 : Discussion
17h : Clôture du colloque

La contribution d’Henri Piéron à l’édification de la psychologie scientifique

b021285La contribution d’Henri Piéron à l’édification de la psychologie scientifique et de l’orientation professionnelle

 

Colloque international en hommage à Henri Piéron (1881-1964) à l’occasion du cinquantenaire de sa disparition

INETOP – CNAM (41, rue Gay Lussac, 75 005 Paris) Jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2014

 

Jeudi 27 novembre 2014

9h30. Accueil & café

10h. Ouverture Régis Ouvrier-Bonnaz, GREHTO, CRTD, CNAM Pierre Falzon, Directeur du CRTD Dominique Hocquard, Président d’ACOP-France

10h30. Conférences inaugurales

Henri Piéron et la psychologie Françoise Parot. Professeur de psychologie. Université de Paris Descartes

L’orientation professionnelle selon Henri Piéron, une utopie ? Michel Huteau. Professeur émérite de psychologie. CNAM

11h. Le champ de la psychologie appliquée : orientation professionnelle et psychotechnique Président de séance : Jérôme Martin

Henri Piéron et Marcel Mauss (1923-1924) : actualité d’une confrontation Bernard Prot. Maître de conférences. INETOP-CNAM. Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD).

La prédictibilité de l’efficacité entre aptitudes, types et notes. L’orientation professionnelle, un débat fondateur de la psychologie différentielle Marco Saraceno. Docteur en Sociologie. Université de Paris-Ouest Nanterre. Laboratoire IDHE

Henri Piéron et les résultats des premières études docimologiques (dès les années 1930) : quelle pertinence au début du XXIème siècle ? Philippe Chartier. Maître de conférences INETOP-CNAM. Equipe de psychologie de l’orientation. Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD).

12h30. Déjeuner

14h. Piéron, de la psychologie aux neurosciences en passant par la physiologie Président de séance : Serge Blanchard

Le garde-frontière de la psychologie. Henri Piéron et la métapsychie Renaud Evrard. Psychologue, docteur en psychologie. Université de Strasbourg. Membre associé de l’EA 3071.

Henri Piéron, élève et digne successeur d’Alfred Binet ? Alexandre Klein. Chercheur postdoctoral. Université d’Ottawa

La rhétorique de l’histoire : Henri Piéron, historien et archiviste de la psychologieJérôme Martin. Docteur en histoire, professeur d’histoire-géographie. Chargé de cours. Université de Rouen

15h30. Pause café

16h. Piéron et l’éducation Président de séance : Dominique Ottavi

Henri Piéron : un militant de la réforme de l’enseignement ? Laurent Gutierrez. Maître de conférences en Sciences de l’éducation. Université de Rouen. Laboratoire CIVIIC

Henri Piéron, auteur du premier « Dictionnaire amoureux » de la psychologie (scientifique) Francis Danvers. Professeur en Sciences de l’éducation. Université de Lille 3 (Villeneuve d’Ascq). UFR DECCID. Laboratoire PROFEOR-CIREL

Henri Piéron et la difficile légitimation de l’extension du rôle des conseillers d’orientation professionnelle dans l’enseignement secondaire à partir des années 1950Paul Lehner. Doctorant en Science politique. ATER. Université Paris-Ouest Nanterre. Laboratoire GAP.

17h30. Fin

 

Vendredi 28 novembre 2014

8h30. Accueil & café

9h. Henri Piéron : figure internationale de la psychologie (1) Président de séance : Pierre Roche

La correspondance d’Henri Piéron et la Belgique : éclairages sur les espaces et les réseaux d’Henri Piéron et de son influence sur l’évolution de la psychologie belge Sylvain Wagnon. Maître de Conférences HDR en Sciences de l’éducation. Université de Montpellier 2. LIRDEF

Henri Piéron dans son rapport avec la psychologie espagnole appliquée pendant les premières décennies du XXe siècle Ángel C. Moreu. Profesor Titular. Universitat de Barcelona

« Ah ce sommeil ! ». Les relations de travail et d’amitié entre Edouard Claparède et Henri Piéron d’après leur correspondance (1903-1940) Martine Ruchat. Professeur à l’Université de Genève

10h30. Pause café

11h. Henri Piéron : figure internationale de la psychologie (2) Président de séance : Laurent Gutierrez

Reception and forgetting of Henri Pieron and French experimental and applied psychology in the scientific culture of the Psychology Programs in Argentina María Andrea Piñeda. Professor of History of the Psychology at the National Council of Scientific Research (CONICET). Director of the Museum of the History of Psychology at the Faculty of Psychology, National University of San Luis (FaPsi UNSL), Argentina.

L’oeuvre d’Henri Piéron en Italie dans les pages de la ‘Rivista di Psicologia’ (1906-1936) Glauco Ceccarelli. Professeur associé d’Histoire de la psychologie et de Psychologie générale. Délégué du Recteur pour l’Orientation aux études universitaires. Département de Sciences de l’Homme. Université de Urbino “Carlo Bo” (Italie).

La psychologie brésilienne sous influence ? L’apport d’Henri Piéron dans le développement de la psychologie au Brésil (années 1920 – années 1940) Carolina S. Bandeira de Melo. Doctorante à l’EHESS et à l’Universidade Federal de Minas Gerais (Brésil) & Regina Helena de Freitas Campos. Professeur de psychologie. Universidade Federal de Minas Gerais (Brésil).

12h30. Synthèse Jean-Luc Bernaud, CNAM

13h. Fin

Colloque Henri Piéron

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

La contribution d’Henri Piéron à l’édification de la psychologie scientifique et de l’orientation professionnelle Appel à communications Colloque international en hommage à Henri Piéron (1881-1964) à l’occasion du cinquantenaire de sa disparition INETOP – CNAM (41, rue Gay Lussac, 75 … Lire la suite